• Alesa

Donald Trump impeached pour une seconde fois !

Le mercredi 13 janvier 2021, le Président des Etats-Unis, Donald Trump est devenu le premier président Américain de l’histoire à être impeached une deuxième fois. L’impeachment étant la mise en accusation d’un président américain pour faute grave, ici l’incitation à l’insurrection.


Pour comprendre pourquoi, nous devons retourner un peu en arrière. En effet, en novembre 2020, ont eu lieu aux Etats-Unis les élections présidentielles et alors que Donald Trump était persuadé que son mandat serait reconduit, les résultats se sont montrés en faveur de Joe Biden, ancien vice-président sous Barack Obama.


Seulement, les républicains (courant politique de Trump) ont très vite faussement accusé les démocrates (courant politique de Biden) de fraude. Et cette accusation a pris autant d’ampleur parce que techniquement, elle aurait pu être fondée. En effet, en Amérique, les votants peuvent envoyer leur voie par la poste ce qui s’est avéré extrêmement pratique et populaire dans les conditions sanitaires actuelles. Cela permettait aux votants de ne pas courir le risque d’attraper la covid-19 en se rendant dans les bureaux de vote.


Or, comme Trump, les républicains ne croient pas que la distanciation sociale et le port du masque soient nécessaires. Ils ne pensent pas pouvoir être affectés par le virus et n’avaient donc aucun problème à se rendre dans les bureaux de vote. Donc la majorité des votants ayant envoyé leurs voies par la poste étaient des démocrates votant pour Joe Biden.


Dès lors qu’il a été annoncé que Biden avait gagné Trump n’a donc pas arrêté de remettre en question sa victoire auprès des tribunaux de tous les Etats assurant que les voies avaient été corrompues mais sans résultat.


Cette défaite n’a absolument pas plu aux MAGA (slogan de la campagne électorale de Trump en 2016 voulant dire Make America Great Again, nom donné à ses partisans) qui n’arrêtent pas de manifester depuis Novembre dernier.


Cela nous amène donc au 6 janvier 2021. En ce mercredi matin, était tenu à Washington un rally (rassemblement politique) pro-Trump à quelques rues du Capitole (bâtiment qui représente la branche législative du gouvernement) qu’on connait maintenant sous le nom de « Save America Rally »


Dans son discours à l’intention de ses partisans, Trump a émis des paroles que beaucoup ont jugés inappropriés et incitants à la violence. Je vous laisse le loisir d’écouter le discours par vous-même.





C’est après ce discours que les MAGA se sont dirigés vers le Capitole où se tenait un recompte des votes, s’attaquant d’abord aux policiers gardant le bâtiment avant d’entrer de force dans son enceinte. De cette première altercation on retient la mort de l’officier Brian Sicknick, blessés alors qu’il essayait de repousser les protestants.



Le carré jaune est l'emplacement du Rally. Les manifestants se sont rendus au Capitole par Pennsylvania Avenue. Source: USA Today



A l’intérieur, les membres du Congrès sont évacués alors que les manifestants s’engouffrent dans les différentes chambres en cassant les fenêtres et en dévalisant les différentes installations.


De cette attaque décrite comme contraire a la démocratie, on dénombre plus de 70 arrestations, 170 cas ouverts ainsi que 5 morts et plus de 50 blessés.


La réponse de Trump face à l’émeute, c’est par Twitter qu’il la fait parvenir dans une vidéo où il dit « We have to have peace. We have to have law and order. ... So go home. We love you, you’re very special. ... I know how you feel. But go home and go home in peace. » Ce qui se traduit par « Nous avons besoin de paix. Nous avons besoin de loi et d'ordre. ... Alors rentrez chez vous. On vous aime, vous êtes très spécial. ... Je sais ce que vous ressentez. Mais rentrez chez vous et rentrez chez vous en paix. ».


Facebook et Instagram banissent Trump de leurs plateformes le 7 janvier tandis que Twitter, Snapchat, Twitch et Shopify attendent le 8 janvier. Tous craignent qu'ils puisse inspirer à reproduire les actes violents du 6 janvier.


Cette émeute est un évènement marquant qui explique pourquoi 232 députés (222 démocrates et 10 républicains) ont décidé de voter pour l’impeachment du Président une semaine avant qu’il ne soit destitué de ses fonctions de toute façon.


La prochaine étape de l’impeachment se passera au Sénat où se tiendra un procès supervisé par la Cour Suprême de Justice. Deux tiers des 100 membres du Sénat doivent voter en faveur de la condamnation pour que la procédure soit définitive. Il est cependant incertain de la date de ce procès.


Avant Trump, Andrew Johnson, Bill Clinton et Richard Nixon avaient également été impeached mais les deux premiers avaient été acquittés tandis que le troisième avait démissionné avant d’être jugés. Donald Trump serait donc le premier président à être condamné par le Sénat.


Cela voudrait dire qu’il devrait renoncer à sa pension, à son allocation voyage et à son équipe de sécurité auxquels ont droit tous les anciens présidents mais la conséquence qui impacterait le plus le peuple Américain serait son incapacité à se représenter à l’élection présidentielle de 2024.


C’est cette dernière conséquence qui pourrait attirer les sénateurs républicains à voter contre lui. En effet, les républicains ont peur qu’en se représentant aux prochaines élections il tarirait l’image des républicains et les empêcherait de reprendre le dessus sur les démocrates.


Il ne nous reste donc qu’à attendre les résultats du procès. Entre-temps vous pourrez suivre mercredi l’investiture du président Joe Biden et de sa vice-présidente Kamala Harris à laquelle le président actuel a refusé de se rendre.


Sources: Independant, BBC, Expresse, USA Today, Wikipedia












13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Noir Facebook Icône
  • Instagram

© 2020 par life as it goes. 

Mauritius